Du côté de Montginoux

[MARS 2015]

P1060257.JPG

Le permis de construire - et de démolir - sur le terrain Montginoux à l’entrée Ouest de Crémieu a été accordé : 3 immeubles, 22 maisons - un total de 70 logements, conforme à ce qui était projeté en mars 2014.
Pourtant  certaines  modifications paraissaient  possibles pour mieux répondre  aux objectifs  du  réaménagement  de  l’entrée de  ville : logements,  amélioration  de  la circulation  (carrefour  à  feux  de  la vraie  croix),  intégration  au  projet d’une partie du patrimoine ancien, conservation d’arbres plus que centenaires,  intégration  d’une  promenade le long de la rivière, diminution  du  risque  d’inondation  pour les quartiers voisins...
En agissant avec moins d’ empressement, il aurait été possible de lancer une concertation pour recueillir des idées, en cohérence avec le futur pôle  urbain  Crémieu-Villemoirieu et phaser le projet : prendre le temps de monter un ensemble architectural exemplaire et cohérent incluant  la  reconversion  de  l’écurie  Montginoux  et  la  conservation des grands arbres, ainsi qu’un parc urbain  longeant  la  rivière,  coulée verte faisant  lien entre les quartiers ouest et le centre. Certes, le nombre de  logements  serait  moindre  mais les  objectifs  du  PLU  de  70  logements  restant  à  construire  pour 2020 n’ont pas à être tous concentrés sur cette parcelle. Une partie du terrain  est  inondable.  Il  paraîtrait prudent de réserver une zone à un usage  de  débordement  contrôlé afin  de  réduire les  risques  d’un débordement soudain.  Risque aggravé  par  la  surface imperméabilisée,  qui  ne  permettra  plus l’infiltration des pluies et augmentera le pic de crue à l’aval.
L’aménagement  d’un  nouvel  habitat en entrée de ville aurait mérité un  meilleur  traitement  esthétique que les 3 grands murs pignons prévus le long de l’avenue Delachenal. En  bordure  de  ces  immeubles,  le mur en pierre qui nécessiterait d’être partiellement  déplacé  pour  faire une  voie  de  dégagement  au  carrefour restera en place, il a été qualifié de « remarquable ». Bizarrement, il est pourtant prévu de le rabaisser en banquette… Les ACpC ont envoyé un courrier à M. le maire pour lui exposer ces points.
Plus de concertation avec les habitants dans le traitement de ce dossier serait souhaitable.