Le bel âge à Crémieu

[JUIN 2018]

le bel age.jpg

Des gériatres nous expliquent que l'Humain s'adapte à tout, y compris à la vieillesse, précisant: « Vieillir est un combat possiblement joyeux ».
Facile à dire lorsque la perte d’autonomie, la solitude, le manque de santé, le pessimisme chronique deviennent des freins à une existence épanouie.
Nous sommes allé·es à la rencontre des retraité·es crémolan·es pour savoir si la joie fait partie de leur quotidien ! Avec l'allongement de l’espérance de vie et souvent un état de santé satisfaisant, beaucoup comprennent qu’une trentaine d’années s’offre à eux/elles pour réaliser des choses intéressantes. Pour ce faire, les possibilités sont nombreuses à Crémieu. Nos ainé·es sont souvent très occupé·es et s'investissent avec passion dans le monde associatif, par exemple pour l'organisation des Médiévales ou d'événements proposés par Anim'Crémieu.
Pour les plus jeunes, le temps est prioritairement consacré à de sérieux coups de main, entre gardes des petits enfants et jardinage. Pour tou·tes, les lieux de rencontre comme les Fils d'Argent, Paroles Partagées, Rencontres et Amitiés, la Randonnée Crémolane, attirent beaucoup et sont source de belles satisfactions. Mais pour partie de cette population « ces lieux sont ouverts à tou·tes administrativement mais pas psychologiquement ». Le principal obstacle étant de briser la glace : il faut oser rentrer dans un groupe constitué, avoir le courage de s’asseoir à une table où sont installées des personnes à qui l'on ne s'était jamais adressé. Être introduit par un·e plus ancien·ne - qui aura insisté - est indispensable ! L'isolement n’est pas loin. Ainsi apprend-on autour de quelques banalités climatiques échangées dans la rue qu’une bouteille de gaz attend son remplacement depuis une semaine, faute d'aide. Que l'obligation en 2019 de devoir réaliser électroniquement sa déclaration d'impôt nourrit quelques angoisses...
Certains immeubles sont presque entièrement occupés par des personnes retraitées à l'autonomie préservée. Et nous pensons à toutes les autres, y compris bien sûr aux 93 personnes de la maison Jeanne de Chantal. Un récent sondage IPSOS/ CNAV indique que pour 97 % des Français·es tous âges confondus, il est important de développer les liens entre générations.
Tout est en place à Crémieu pour réactiver les émotions, garantes d'épanouissement au bel âge : par la convivialité, la musique, une étreinte, une conversation, un bon mot !