Les voeux du Maire

[JAN 2018]

P1070058.JPG

Après vérification, il semble que le maire n’est pas très bien renseigné

Lors de son allocution pour les vœux 2018, le maire s’est félicité des réalisations de l’année 2017 telles que le nouveau mur en pierre qui cache les originaux immeubles de l’entrée ouest, ou encore la coûteuse et discutable découverture d’un petit bout de canal porte de la loi.
Il s’est aussi félicité d’avoir financé grâce à sa réserve parlementaire, la construction d’un club house pour le club de tennis de Crémieu, qui aurait pu aussi être financé en utilisant la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR). Il a ensuite présenté certains projets de travaux, en déplorant au passage la baisse de la dotation de l’Etat aux communes en 2018. Après vérification, il semble que le maire n’est pas très bien renseigné ou bien qu’il généralise à la commune de Crémieu une baisse qui concernera uniquement les grandes collectivités. D’après nos informations,
1) les dotations ne seront connues qu’en mars 2018,
2) les économies demandées par le gouvernement ne concernent que les plus grosses collectivités (> 60000 habitants) donc ni Crémieu ni la communauté de commune des balcons du Dauphiné ne sont concernées. Pour les grosses collectivités, comme la CAPI, il s’agira d’une baisse de dotation au cas où les investissements augmentent de plus de 1,2 % par an. Il n’en reste pas moins que les gouvernements successifs ont diminué de 25 % en 15 ans les dotations de l’Etat aux communes.
Le maire a également annoncé qu’il n’augmentera pas les impôts. Il aurait pu préciser que la taxe d’habitation, impôt complexe qui va disparaître progressivement, sera compensée par le versement par l’Etat du montant équivalent à la recette de la taxe d’habitation à la commune.
Bonne nouvelle apparente avec l’arrivée pour fin 2020, depuis Meyzieu non pas du tram, mais des bus sur l’ancienne voie de l’Est Lyonnais. La chose n’est tout de même pas gagnée : la dernière réunion sur le sujet a eu lieu au printemps 2016 avec l’ancien vice-président de la région chargé des transports qui a entretemps quitté son poste pour rejoindre un autre parti politique… !