Stationnement

[MARS 2015]

stationnement.jpg

Le PLU prévoit une densification de l’habitat en centreville. Du point de vue de la préservation des paysages c’est parfaitement recevable, mais l’augmentation de population urbaine qui en découle se traduit par plus de difficultés de stationnement. Les logements neufs ou en rénovation sont nombreux, mais les créations de places de stationnement insuffisantes. Notre centre  historique, de plus en plus étouffé par les voitures, en souffre, la qualité de vie et le commerce local aussi. Car si nous allons  faire nos courses en centre-ville, c’est autant pour le plaisir de la promenade que pour le sourire du commerçant. Il y aurait donc plusieurs actions à mener  conjointement pour éviter cet engorgement. Bien sûr, faire des parkings publics à proximité immédiate du centre. Dans le centre, des emplacements pourraient être préemptés pour cela. Il faudrait indiquer clairement les différents parkings et apposer des panneaux de communication en entrée de ville pour sensibiliser au stationnement réglementé et se donner les moyens d’appliquer cette réglementation. Enfin il faudrait que les Crémolans prennent conscience qu’ils  n’habitent pas à la campagne, ni dans le Crémieu de 1950, mais dans une cité médiévale qui n’a pas été pensée pour  l’automobile et acceptent de marcher 5 minutes pour regagner leur domicile ou faire leurs courses. Marcher ou rouler, sur des voies de cheminement doux qui traverseraient toute la ville, c’est la dernière condition à mettre en place pour désengorger  Crémieu des voitures ! Sans expulser les véhicules motorisés de la vieille ville, il est évident que Crémieu et ses habitants ont tout à gagner à ce que chacun pose sa voiture un peu plus loin.