Un autre patrimoine à sauvegarder !

[SEPT 2017]

autre patrimoine.jpg

Contrairement à la valeur de son bâti ancien, il est moins aisé de se rendre compte de la richesse d'un autre patrimoine de Crémieu : sa force d'attractivité.
En été, lorsque les rues se vident des autochtones, il est impressionnant de relever les différentes langues parlées, allemand, anglais, polonais... À voir déambuler certains, aux pas tranquilles qui prennent la direction de la halle, à observer leur manière de contempler les façades, tout indique qu'ils ne sont pas originaires du lieu. Mais ne parlons pas d'eux, intéressons-nous à ceux qui fréquentent les événements qui jalonnent l'année.
Le 6 août par exemple avait lieu à la même heure un concert de gospel à l'église et un autre de jazz dans la halle. Sans faire le plein, l'affluence était conséquente aux deux séances. Pour ces deux événements, la publicité avait été faite, et pourtant lorsqu'on interroge le public, 30% déclarent qu'ils sont venus par hasard, “parce qu’il se passe toujours quelque chose à Crémieu”.
C'est dire l'attractivité de la commune sur son seul nom. Véritable patrimoine en soi, elle a été patiemment constituée par le passé (Foires aux antiquités, aux armes, aux dindes, à l’artisanat, concerts, fêtes médiévales…).
Or, toutes les manifestations subissent une popularité pareille à une courbe en cloche : presque confidentielles au lancement, elles deviennent souvent très populaires avant un essoufflement dans le temps. La routine, la concurrence, le manque de bénévoles, les erreurs de communication expliquent ce déclin.
La foire aux antiquités annoncée pour le 14 juillet dans «Vivre à Crémieu» n'a pas eu lieu ; certains se demandent si les Médiévales ne devraient pas se faire en biennale ; l'agenda des manifestations de la communauté de communes ressemble à une liste à la Prévert.
C'est dire si le travail à accomplir sur chaque manifestation ne peut être routinier. Ces événements ne peuvent pas être vécus de manière cyclique en se réjouissant qu'ils «déroulent bien comme d'habitude».
Il faut réinventer pour que bénévoles et publics continuent à se laisser  surprendre, à trouver du plaisir et que chacun participe ainsi à la vitalité de Crémieu.